Lundi 22 novembre 2021
Enduits - Ouvertures

8h - Les enfants intègrent leur classe après s'être mis en rang, rituel quasi militaire ordonné par les enseignants.

Les consignes sont données et depuis hier, le périmètre de sécurité est respecté.

Le chantier a bien avancé. Après le départ de l'équipe, à 12 h, les maçons locaux continuent de travailler encore quelques heures et permettent ainsi la progression des travaux.

Aujourd'hui, les IPN de la charpente et les ouvertures sont déposées à l'école. Il va falloir préparer les supports afin de les peindre. Les ateliers s'organisent.

En ce qui concerne les "latrines", la pose du carrelage au sol et de la faïence sur les murs, sur 1 m de hauteur en pourtour, est quasiment terminée.

Le bloc d'approvisionnement en eau a été réhabilité.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/15

Pendant ce temps, un groupe de 10 personnes part à la pêche !! En effet, afin de permettre aux organismes de récupérer, Jean-Michel a intégré dans le planning de la semaine, un concours de pêche. Arfang, Paco, Diaga accompagnent, chaque matin, les "candidats" du jour et, à leur retour, ce qui est pris dans le filet est pesé. Ce qui est pris....ou pas !?

Côté Course

C'est une deuxième étape particulière qui se déroule aujourd'hui puisqu'elle se déroule à la nuit tombée.

Après-midi relâche et rendez-vous aux pirogues un peu avant le coucher du soleil pour embarquer vers l'île de Firane, qui est située juste en face de l'écolodge de Simal.

Un peu plus tôt, Raymond et Ali sont partis préparer le balisage et d'autres ont transporté le bois pour installer les feux qui serviront de repères dans la nuit. Sont partis également en pirogues, deux jakartas (moto-taxi) qui vont permettre de suivre la course.

Babacar et son djembé sont là pour "ambiancer" la ligne d'arrivée.

Dans ces conditions hors du commun, cette étape de 5 kms est très appréciée et se termine dans des pas de danse improvisés près du feu. Puis il faut repartir, dans la nuit, en confiance avec les piroguiers qui connaissent le fleuve dans ses moindres bancs de sable.

C'est Jérémie BAUDOUIN qui est arrivé premier suivi de Philippe MOREAU puis de Michelle OMBERT.

Au classement général, Philippe prend la 1ère place. Michelle se positionne à la 2ème place et Julien MAUDET à la 3ème place.

Pas de course demain. Il faudra faire travailler ses méninges, son imagination, sa logique, son agilité, son potentiel artistique, créatif...

Etape de nuit de Firane- 5 kms